vendredi 19 septembre 2014

Rien qu'une lèvre mordue.



Mes lèvres se feront bavardes

Quand elles piailleront des effronteries impétueuses
Quand elles confesseront des sottises enfantines
Quand elles imploreront votre indulgence bienveillante
Quand elles chercheront à vous soutirer un sourire charmant.

Mes lèvres se feront câlines

Quand elles embraseront la commissure de vos lèvres
Quand elles susurreront des mots au creux de votre oreille 
Quand elles glisseront le long de votre cou pour y déposer un baiser 
Quand elles effleureront la totalité de la peau de ce buste fier

Mes lèvres se feront coquines 

Quand elles oseront des notes plus sensuelles et charnelles
Quand elles mordilleront votre enveloppe de chair salé
Quand elles encercleront le membre dressé leur rendant un hommage
Quand elles absorberont dans un râle volé ce liquide séminale.

4 commentaires:

  1. Qu'est-ce que je peux l'aimer ce texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. farore ( lèvre mordue )21 septembre 2014 à 02:00

      Vous m'en voyez ravie :)
      Merci, au plaisir.

      Supprimer
  2. Il y a tant de grâce, d'intelligence et de sensualité dans ce poème

    Qu'on ne peut que tomber sous le charme
    De la femme spirituelle et sensuelle qui l'a composé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça pour moi ? Whooaaa...
      Je vous remercie pour ce commentaire fort agréable et gentil.
      Bienvenue en ces mieux. Au plaisir.

      Supprimer